Protection des captages d'eau destinée à la consommation humaine en Seine-Maritime

Protection des captages d'eau destinée à la consommation humaine en Seine-Maritime

- - Imprimer cette page

L'ARS publie un bilan départemental de la protection des captages d'eau destinée à la consommation humaine (bilan au 1er octobre 2020).

L'acte portant Déclaration d'Utilité Publique ("DUP") des travaux de prélèvement d'eau destinée à l'alimentation des collectivités humaines détermine autour du point de prélèvement un périmètre de protection immédiate, un périmètre de protection rapprochée à l'intérieur duquel peuvent être interdits ou réglementés toutes sortes d'installations , travaux, activités, dépôts, ouvrages, aménagement ou occupation des sols et, le cas échéant, un périmètre de protection éloignée (art.L.1321-2 du Code de la Santé Publique).

L'ARS rappelle en introduction le contexte hydrogéologique de la Seine-Maritime qui

"se traduit par une forte vulnérabilité des eaux souterraines aux pollutions diffuses ou ponctuelles et aux phénomènes de turbidité. La dégradation de la qualité des eaux brutes, exploitées pour l'alimentation en eau potable, expose une partie des populations desservies, à une eau dépassant parfois les normes de potabilité en vigueur.

Les paramètres en...

Veuillez vous identifier pour consulter la totalité de l'article.

S'identifier

Vous n’avez pas de compte Premium ?
Abonnez-vous pour seulement 150€ TTC par an !

Télécharger le bulletin


Retour aux articles