Résiliation des marchés publics

Résiliation des marchés publics

- - Imprimer cette page

La résiliation d’un contrat de marché public est le fait de mettre fin au contrat avant son terme.

Cette résiliation peut être automatique du fait de la survenance de certains événements (I).

Elle peut aussi être unilatéralement décidée par la personne publique (II).

En revanche, et en principe, le titulaire du marché ne peut se prévaloir des fautes de la personne publique pour résilier unilatéralement le contrat (CE, 7 octobre 1988, OPHLM de la ville du Havre c/ Sté nouvelle de chauffage Sochan, n°59729).

Cependant, si le contrat n'a pas pour objet l'exécution même du service public, les parties peuvent prévoir les conditions auxquelles le titulaire peut résilier le contrat en cas de méconnaissance par la personne publique de ses obligations contractuelles. 

La clause de résiliation ne peut cependant être mise en œuvre qu’après que la personne publique a été mise à même de faire valoir qu’un motif d’intérêt général, tiré notamment des exigences du service public, s’oppose à la résiliation. En présence d’un tel motif, le cocontractant ne peut, sans commettre de faute contractuelle, refuser de continuer à exécuter le contrat. Il peut toutefois demander au juge d’en prononcer la résiliation. 

La résiliation de plein droit

La résiliation est de « plein droit », lorsque surviennent certains événements.

La force majeure

Le cas de « force majeure » qui met le titulaire du marché dans l'impossibilité absolue de poursuivre l'exécution du marché, pour des raisons indépendantes de sa volonté et d'obstacles qui ne peuvent être surmontés (CE, 7 août 1926, Bouxin). 

L’indemnisation peut être prévue par le contrat. A défaut, le titulaire du contrat ne pourra se voir indemnisé que des pertes subies imputables à l’évènement constitutif de force majeure, à l’exclusion de toute autre indemnité (CE, 8 janvier 1925, Société Chantiers et ateliers de Saint-Nazaire). 

La disparition du titulaire du marché 

En cas de disparition physique ou juridique du titulaire du marché, en fonction de son statut (personne physique ou personne morale) telle que décès, faillite ou incapacité civile, la résiliation du marché est opérée de plein droit.

Veuillez vous identifier pour consulter la totalité de l'article.

S'identifier

Vous n’avez pas de compte Premium ?
Abonnez-vous pour seulement 150€ TTC par an !

Télécharger le bulletin


Retour aux articles